Des sésamies aident à tester une hypothèse en évolution

Bruno Le Ru (DEEIT) et ses collègues ont publié des travaux sur les prairies du Néogène. Ils ont testé l’hypothèse qu’elles ont servi de zone d’adaptation pour les lignées d’herbivores avec des chenilles de sésamies. Les travaux ont été publiés dans Nature Communications.