Archives

Philippe Legall

legall


Chargé de recherches

Fax 33 1 69 82 37 36
Mèl. Philippe.Legall@egce.cnrs-gif.fr
Thèmes de Recherche
Philippe Le Gall est un entomologiste spécialiste de la biodiversité (systématique et évolution) et de l’écologie des insectes africains. Il s’intéresse tout particulièrement à la biogéographie de ces insectes dans un souci d’intégration des données disponibles sur la distribution géographique et l’évolution des espèces avec les données connues sur les paléoenvironnements. Après avoir étudié les relations plantes-insectes chez les criquets, il a développé des travaux sur la Biogéographie et l’écologie des communautés des insectes africains (entre autres sur la distribution géographique et écologie des Noctuidae foreurs des graminées dans la région du golfe de Guinée, en particulier au Cameroun,) et plus récemment sur les interactions Insectes/Homme à travers les insectes comestibles, le rôle des insectes dans la circulation de Mycobacterium ulcerans, bactérie pathogène chez l’homme et la faune domiciliaire et péri-domiciliaire d’insectes en Afrique Centrale.

PUBLICATIONS

Journaux à comité de lecture

Blaizot, R., C. Vanhecke, P. Le Gall, A. Duvignaud, M.-C. Receveur & D. Malvy (2018) Furuncular myiasis for the Western dermatologist: treatment in outpatient consultation. International journal of dermatology, 57, 227-230. 10.1111/ijd.13815.

Muafor, F., A. Gnetegha, E. Dounias, P. Le Gall & P. Levang (2017) Palm weevil farming contributing to food security in sub-saharan Africa. In Insects as food and feed: from production to consumption, eds. A. van Huis & J. Tomberlin. Wageningen academic publishers.

Meyin A Ebong, S., E. Petit, P. Le Gall, P.-P. Chen, N. Nieser, E. Guilbert, F. Njiokou, L. Marsollier, J.-F. Guegan, D. Pluot-Sigwalt, S. Eyangoh & M. Harry (2016) Molecular Species Delimitation and Morphology of Aquatic and Sub-Aquatic Bugs (Heteroptera) in Cameroon. PloS one, 11, e0154905-e0154905. 10.1371/journal.pone.0154905.

Le Gall, P. (2016) Les coléoptères dans l’alimentation de l’Homme. Pp 223-236 in : Motte-Florac E. & Le Gall P. (Eds) : Savoureux insectes. De l’aliment traditionnel à l’innovation gastronomique. Coll Tables des hommes. eds. E. Motte-Florac & P. Le Gall Presses Universitaire de Rennes, Presses Universitaire Francois Rabelais, IRD.

Le Gall, P. (2016) Perspectives sur la consommation et la production d’insectes dans les sociétés modernes PP391-400. In Savoureux insectes. De l’aliment traditionnel à l’innovation gastronomique. Coll Table des hommes, eds. E. Motte-Florac & P. Le Gall. Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, IRD.

Landier, J., G. C. de Magny, A. Garchitorena, J.-F. Guegan, J. Gaudart, L. Marsollier, P. Le Gall, T. Giles-Vernick, S. Eyangoh, A. Fontanet & G. Texier (2015b) Seasonal Patterns of Buruli Ulcer Incidence, Central Africa, 2002-2012. Emerging Infectious Diseases, 21, 1414-1417.

Le Gall, P., P. Levang & F. Muafor (2015) Les insectes comestibles: des pratiques ancestrales à un enjeu d’avenir pour la sécurité alimentaire et l’économie. Carrefour Sciences, 9, 7.

Vanhecke, C., P. Le Gall & B. Gauzere (2015a) Dermatite vésicante à Paederus au cameroun et revue de littérature. Vesicular contact dermatitis due to Paederus in Camroon and review of the litterature. Bulletin de la Société de pathologie exotique, 108, 328-336.

Vanhecke, C., R. Ndi Kweti Nguimfack, J. Lemarchand, V. Reichart & P. Le Gall (2015b) Oedème du visage provoqué par une myiase furonculoïde multifocale à Cordylobia rodhaini à Yaoundé-cameroun. La presse médicale, 44, 564-566.

Vanhecke, C., R. N. K. Nguimfack, J. Lemarchand, V. Reichart & P. Le Gall (2015c) Facial edema caused by multifocal myiasis of Cordylobia rodhaini in Yaounde – Cameroon. Presse Medicale, 44, 564-566.

Carolan, K., S. Meyin. A. Ebong, A. Garchitorena, J. Landier, D. Sanhueza, G. Texier, L. Marsollier, P. Le Gall, J. F. Guegan & D. Lo Seen (2014) Ecological niche modelling of Hemipteran insects in Cameroon; the paradox of a vector-borne transmission for Mycobacterium ulcerans, the causative agent of Buruli ulcer. International Journal of Health Geographics, 13.

Carolan, K., A. Garchitorena, G. E. Garcia-Pena, A. Morris, J. Landier, A. Fontanet, P. Le Gall, G. Texier, L. Marsollier, R. E. Gozlan, S. Eyangoh, D. Lo Seen & J. F. Guegan (2014) Topography and Land Cover of Watersheds Predicts the Distribution of the Environmental Pathogen Mycobacterium ulcerans in Aquatic Insects. Plos Neglected Tropical Diseases, 8.

Kudrna, A. & P. Le Gall (2014) Contribution to the knowledge of the Cicindelidae of Benin with collecting notes (Coleoptera Cicindelidae). Biodiversity Journal, 5, 459-470.

Muafor, F., P. Levang & P. Le Gall (2014) A crispy delicacy: Augosoma beetle as alternative source of protein in East Cameroon. International Journal of Biodiversity.

Ong’Amo, G., P. Le Gall, R. Ndemah & B. Le Ru (2014) Diversity and host range of Lepidopteran stemborer species in Cameroon. African Entomology, 22, 625-35.

Chapitres d’ouvrages

Le Gall, P. (2016) Les coléoptères dans l’alimentation de l’Homme. Pp 223-236 in : Motte-Florac E. & Le Gall P. (Eds) : Savoureux insectes. De l’aliment traditionnel à l’innovation gastronomique. Coll Tables des hommes. eds. E. Motte-Florac & P. Le Gall Presses Universitaire de Rennes, Presses Universitaire Francois Rabelais, IRD.

Le Gall, P. (2016) Perspectives sur la consommation et la production d’insectes dans les sociétés modernes PP391-400. In Savoureux insectes. De l’aliment traditionnel à l’innovation gastronomique. Coll Table des hommes, eds. E. Motte-Florac & P. Le Gall. Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, IRD.

Le Gall, P. & C. Vanhecke. 2015. Insectes Lépidoptères. In La fonction venimeuse dans le règne animal, eds. C. Rollard, J. Chippaux & M. Goyffon, 36-46. Editions Lavoisier tec & doc.

Le Gall, P. & C. Vanhecke. 2015. Insectes vésicants. In La fonction venimeuse dans le règne animal, eds. C. Rollard, J. Chippaux & M. Goyffon, 382-392. Editions Lavoisier Tec & Doc.

P. LE GALL & NEL A. 2013. Partie 1 Le monde fascinant des insectes, Chapitre 1.Paléoentomologie des insectes associés aux plantes. P. in Interactions insectes plantes, Sauvion N., Calatayud P.-A., Thiéry D. & Marion-Poll F., éditions Quae et IRD.

CALATAYUD P.A., DESNEUX N. & LE GALL P. 2013. Partie 2 Les plantes et les facteurs de l’environnement Ch. 13. Caractéristiques chimiques des plantes in Interactions insectes plantes, Sauvion N., Calatayud P.-A., Thiéry D. & Marion-Poll F., éditions Quae et IRD.

GOERGEN, G. DUPONT P., NEUENSCHWANDER P., TCHIBOZO & LE GALL P. 2011.ch 7 Insectes/Insects pp. 67-93 in Neuenschwander, P., Sinsin, B. & Goergen, G. (eds). Protection de la Nature en Afrique de l’Ouest: Une Liste Rouge pour le Bénin. Nature Conservation in West Africa: Red List for Benin. International Institute of Tropical Agriculture, Ibadan, Nigeria.

LE GALL P. et J. CASEWITZ WEULERSE, 1995: Première Partie Les Animaux Venimeux Actif II. Les Insectes Lépidoptères in « La Fonction venimeuse » M. GOYFFON et J. HEURTAULT dir. MASSON, 1995, p. 17 23.

LE GALL, P.1995: Première Partie Les Animaux Venimeux Actif. IV Insectes piqueurs autres que les Hyménoptères. in « La Fonction venimeuse » M. GOYFFON et J. HEURTAULT dir. MASSON, 1995, p.84 88.

LE GALL, P.,1995: Deuxième partie Les Animaux Venimeux Passifs. IV Les Insectes in « La Fonction venimeuse » M. GOYFFON et J. HEURTAULT dir. MASSON, 1995, p. 249 250.

LE GALL P., 1987-1988: Participation à la revue « La vie secrète de la Nature en France », parution de juillet 1987 à juillet 1998. 50 articles 24 fascicules. Editions Atlas.

PAULMIER I., LE GALL P. et GOYFFON M., 1989: Etude électrophorétique des activités glucosidasiques du tube digestif d’Insectes Orthoptères. Actes II Symp. Fr. Electrophorèse. Antibes 15 17 XII 1988 , p.12.

Livres

Motte-Florac, E. & P. Le Gall. 2016. Savoureux insectes. De l’aliment traditionnel à l’innovation gastronomique.: Presses universitaires de Rennes, Presses universitaires François Rabelais, IRD

Muafor, F., A. Gnetegha, P. Le Gall & P. Levang. 2015. Exploitation, trade and farming of palm weevil grubs in Cameroon. 54 p. Bogor Indonesia: CIFOR Working paper.

Articles dans des revues à comité de lecture
Indexées

ONG’AMO G.O., LE GALL P., NDEMAH R. & LE RU B.P. 20014. Diversity and host range of Lepidopteran stemborer species in Cameroon. African Entomology 22(3): 625–635.

CAROLAN K., MEYIN À EBONG S., GARCHITORENA A., LANDIER J., SANHUEZA D., TEXIER G., MARSOLLIER L., LE GALL P., GUÉGAN J.-F. & LO SEE D. 2014. Ecological niche modelling of Hemipteran insects in Cameroon; the paradox of a vector-borne transmission for Mycobacterium ulcerans, the causative agent of Buruli Ulcer. International Journal of Health Geographics

CAROLAN K., GARCHITORENA A., GARCÍA-PEÑA G.E., MORRIS A., LANDIER J., FONTANET A., LE GALL P., TEXIER G., MARSOLLIER L., GOZLAN R.E., EYANGOH S., LO SEEN D., GUÉGAN J.-F.. 2014. Topography and land cover of watersheds predicts the distribution of the environmental pathogen Mycobacterium ulcerans. PLOS Neglected Tropical Diseases.

HUBER B.A., LE GALL P., MAVOUNGOU J.F. 2014. Pholcid spiders from the Lower Guinean region of Central Africa: an overview, with descriptions of seven new species (Araneae, Pholcidae). European Journal of Taxonomy 81: 1-46. http://dx.doi.org/10.5852/ejt.2014.81

MUAFOR F. J., LEVANG P. & LE GALL P. 2014. A crispy delicacy: Augosoma beetle as alternative source of protein in East Cameroon. International Journal of Biodiversity, Article ID 214071, 7 pages. http://dx.doi.org/10.1155/2014/214071

RIBEIRO J.R.I., MEYIN-A-EBONG S.E., LE GALL P. & GUILBERT E. 2014. A taxonomic synopsis of Limnogeton Mayr, 1853 (Insecta: Hemiptera: Heteroptera: Belostomatidae). Zootaxa 3779 (5): 573–584. http://dx.doi.org/10.11646/zootaxa.3779.5.7

TOUROULT J. & LE GALL P. 2013. Fruit feeding Cetoniinae community structure in an anthropogenic landscape in West Africa. Journal of Insect Conservation, 2013, 17 (1), p. 23- 34. http://dx.doi.10.1007/s10841-012-9483-2

PRIGENT S., LE GALL P., MBUNDA S.H. & VEUILLE M. 2013. Seasonal and altitudinal structure of drosophilid communities on Mt Oku (Cameroon Volcanic Line). Comptes Rendus Geoscience, 345: 316–326. http://dx.doi.org/10.1016/j.crte.2013.08.001

MUAFOR F. J., LEVANG P. & LE GALL P. 2012. Forest insects and livelihoods: beetles as an income source in South West Cameroon. International Forestry Review, 14(3): 314-325. URL: http://www.bioone.org/doi/full/10.1505/146554812802646693

MEYIN A EBONG S., EYANGOH S., MARION E., LANDIER J., MARSOLLIER L. & LE GALL P. 2012. Survey of water bugs in Bankim, a new Buruli Ulcer endemic area in Cameroon. J. Trop. Med. 2012. Article ID 123843, 8 pages, 2012. doi:10.1155/2012/123843.

MARION E., LANDIER J., BOISIER P., MARSOLLIER L., FONTANET A., LE GALL P., AUBRY J., DJEUNGA N., UMBOOCK U., EYANGOH S. 2011. Expansion of Buruli ulcer disease in Cameroon. Emerging Infectious Diseases, 17(3) : 551-553.

LE GALL P., SILVAIN J.F., NEL A., LACHAISE D., 2010. Les insectes actuels témoins des passés de l’Afrique: essai sur l’origine et la singularité de l’entomofaune de la région afrotropicale. Annales de la Société entomologique de France 46 (3–4) : 297-343.

ONG’AMO, G.O., LE RU, B. P., MOYAL, P., CALATAYUD, P.-A., LE GALL, P., OGOL, C. K. P. O., KOKWARO E. D., CAPDEVIELLE-DULAC C. AND SILVAIN.J.-F. 2008. Host-plant diversity of Sesamia calamistis Hampson (Lepidoptera: Noctuidae): Cytochrome b gene sequences reveal local genetic differentiation. Entomologia Experimentalis et Applicata 128 (1) : 154-161.

ZANDJANAKOU-TACHIN A., FANOU, LE GALL P. & K. WYDRA. 2007. Detection, Survival and Transmission of Xanthomonas axonopodis pv. Manihotis X. axonopodis pv. vignicola, Causal Agents of Cassava and Cowpea Bacterial Blight, respectively, in/by Insect Vectors. J. Phytopathology 155, 159–169.

DUPAS, S., C.W. GITAU, B.P. LE RÜ, N. FAURE, P. LE GALL & J.-F. SIVAIN, 2006. Single-step PCR differentiation of Cotesia sesamiae (Cameron) and Cotesia flavipes Cameron (Hymenoptera: Braconidae) using polydnavirus markers. Annales de la Société entomologique de France 42 : 319-323.

M. SEZONLIN, S. DUPAS, B. LE RÜ, P. LE GALL, P. MOYAL, P.-A. CALATAYUD, I. GIFFARD, N. FAURE & J.-F. SILVAIN : 2006. Phylogeography and population genetics of the maize stalk borer Busseola fusca(Lepidoptera, Noctuidae) in sub-Saharan Africa. Molecular Ecology, 15 : 407–420.

M. SEZONLIN, S. DUPAS B. LE RÜ, N. FAURE, P. LE GALL, J.-F. SILVAIN 2006. Phylogeographic pattern and regional evolutionary history of the maize stalk borer Busseola fusca (Fuller) (Lepidoptera: Noctuidae) in sub-Saharan Africa. Annales de la Société entomologique de France 42(3-4): 339-351.

LE GALL P., DJIHOU Z., G. TCHENGA, & LOMER C., 2003 : Diet of Zonocerus variegatus (Linné, 1758) in Cassava fields in Bénin. Journal of Applied Entomology, 127( 7) : 435-440.

LE GALL P., MINGOUOLO E. & BANI G, 1998: Diet of Zonocerus variegatus (Linné, 1758) in Cassava fields in Congo. Journal of Applied Entomology., 122 : 9-13.

LE GALL P., 1991: Niche breadth and feeding in tropical grasshoppers. Insect Science and its Applicactions, 12, :201-208.

LE GALL P., 1989: Spécialisation trophique chez les Orthoptères Acridoidea. Bulletin d’Ecologie , 20 : 245 261.

LE GALL P. et GILLON Y., 1989: Partage des ressources et spécialisation trophique chez les Orthoptères Acridomorphes d’une savane préforestière. (Lamto R.C.I.). Acta Oecologica Oecologia Generalis, 10 : 51-74.

LE GALL P., 1997: Notes sur Stenocrobylus festivus Karsch, 1891 (Orthoptera, Acridoidea); la fidélité à l’arbre hôte chez un acridien sédentaire. Revue de Zoologie Africaine. 11 : 39-45.

FABRES G., BOHER B., BONATO O., CALATAYUD P.A., FARGETTE D, LE GALL P., LE RU B., SAVARY S., VERDIER V., 1994: Towards integrated management of the pests and pathogens of cassava in Africa. African Crop Science Journal, 2 : 531-538.

PENCHENIER, L., MOUCHET, J., CROS, B., LE GALL, P., COSNEFROY, J.Y., QUEZEDE, P. ET J. CHANDENIER. 1994 : Invasions de Paederus sabaeus (Coleoptera : Staphylinidae) en Afrique Centrale. I. Aspects entomologiques et épidémiologiques. Bulletin de la Société de Pathologie Exotique, 87 : 45-48.

D’HONDT J.L, GOYFFON M. et LE GALL P., 1983: Etude électrophorétique comparée
d’ Alcyonidium polyum (Hassal, 1824) et Alcyonidium mytilli Dallyel, 1848 (Bryozoaires Cnétostomes) sur gels de polyacrylamide. Annales Sciences Naturelles et de Zoologie, 13ème Série, 1-7.

Non indexées

LE GALL P. 2010. Affinités biogéographiques des Insectes du « Dahomey gap » : présence d’une population de Goliathus goliatus Linné, 1771, au Bénin (Coleoptera, Scarabaeidae, Cetoniinae). Bulletin de la Société entomologique de France, 115 (1), 2010 : 17-21.

MUAFOR F.J., ANGWAFO T. S. & LE GALL P. 2010. Biodiversité des insectes de la ligne volcanique du Cameroun: distribution altitudinale d’une famille de Coléoptères. Entomologie faunistique (2010) 63 (3), 195-197. http://popups.ulg.ac.be/NFG/document.php?id=1914

TCHIBOZO S., ABERLENC, H.-P. RYCKEWAERT P. & LE GALL P. 2008. Première évaluation de la biodiversité des Odonates, des Cétoines et des Rhopalocères de la forêt marécageuse de Lokoli au Sud du Bénin. Bulletin de la Société Entomologique de France, 113 (4) : 497-509.

LE GALL, P., GOERGEN, G., NEUENSCHWANDER, P. 2002. Les Insectes et le Sillon Dahoméen : fragmentation et refuges forestiers. Biosystema. Systématique et biogéographie, 20 : 73-80.

DELARZE R. et LE GALL P., 1989: Quelques observations nouvelles ou intéressantes d’acridiens de Côte d’Ivoire (Orthoptera, Acridoidea). Nouvelle Revue d’Entomologie, 6 : 275-281.

LE GALL P. et MESTRE J., 1986: Les acridiens (Insecta Orthoptera) de la région de Lamto (Côte d’Ivoire). Annales de l’Université d’Abidjan, Série E (Ecologie) , 18 : 41-64.

LE GALL P., 1982: Utilisation de l’électrophorèse des protéines en sytématique (Résumé). Bulletin de la Société Entomologique de France, 87 : 389-390.

Actes de colloques

MEYIN S., EYANGOH S., MARION E., MARSOLLIER L., LE GALL P. 2011. Étude des espèces d’insectes aquatiques à Bankim, nouvelle zone d’endémie au Cameroun ; Réunion annuelle de l’OMS sur l’ulcère de Buruli 28 au 30 mars 2011, Genève, Suisse, p. 86. Conférence Invitée.

SEZONLIN M., DUPAS S., LE RU B., LE GALL P., SILVAIN J.F. (2004) – Génétique des populations et Phylogéographie d’un foreur de céréales : Cas du lépidoptère Busseola fusca en Afrique subsaharienne. In : IXèmes Journées Scientifiques du Réseau « Biotechnologies végétales : Amélioration des plantes et sécurité alimentaire (4-7 Octobre 2004, Lomé, Togo), pp. 107-112.

SEZONLIN, M., DUPAS, S. LE RU, B, LE GALL, P., MOYAL, P., BAILLE, D. & SILVAIN, J.F. 2002. Hétérogénéité populationnelle du foreur du maïs Busseola fusca (Lepidoptera, Noctuidae) en Afrique sub-saharienne – II Aspects génétiques. Vème Conférence Internationale Francophone d’Entomologie. Montréal, Canada, 14-18 juillet 2002.

LE RU, B, DUPAS, S., ONG’AMO, G., LE GALL, P., SEZONLIN, M., SILVAIN & J.F. 2002. Hétérogénéité populationnelle du foreur du maïs Busseola fusca (Lepidoptera, Noctuidae) en Afrique sub-saharienne – I Aspects écologiques. Vème Conférence Internationale Francophone d’Entomologie. Montréal, Canada, 14-18 juillet 2002.

ZANDJANAKOU, M., WYDRA, K., FANOU, A., LE GALL, P., AND RUDOLPH, K. 2001: The role of the variegated grasshopper Zonocerus variegatus as vector of cassava bacterial blight in West Africa. p. 353-358 In: S. DeBoer (ed.), Plant Pathogenic Bacteria. Kluwer Academic Publishers, Dordrecht.

ZANDJANAKOU, M., WYDRA, K., BORGEMEISTER, C., LE GALL, P. AND RUDOLPH, K. 2001. The role of insects in dissemination of cassava and cowpea bacterial blight in West Africa. Conf. DPG AK Phytobakteriologie, Marburg, September 2000. Phytomedizin 31, 47-48.

FANOU, A., WYDRA, K., ZANDJANAKOU, M., LE GALL, P. AND RUDOLPH, K. 2001. Studies on the survival mode of Xanthomonas campestris pv. manihotis and the dissemination of cassava bacterial blight through weeds, plant debris and an insect vector. In: M.O. Akoroda and J.M. Ngeve (eds.) 7th Trienn. Symp. Intern. Soc. Trop. Root Crops Africa Branch (ISTRC-AB), Cotonou, Benin, 1998. pp. 569-575

LE GALL P., GUITTET A. & DJIHOU Z., 1999: Multiparasitism by Blaesoxipha filipjevi Rohdendorf, 1928 (Diptèra: Sarcophagidae: Multigramminae) of Zonocerus variegatus (Linné, 158) (Orthoptera: Acridoidea: Pyrgomorphidae). Integrated Pest and Vector Management and sustainable development in Africa. Thirteenth Congress of The African Association of Insect Scientist, Ouagadougou, 19-23 Juillet 1999.

DJIHOU Z. & LE GALL P., 1999: Usage des épidermes foliaires pour la
détermination du régime alimentaire d’insectes polyphages: exemple des Asteraceae. ). Integrated Pest and Vector Management and Sustainable Development in Africa. Thirteenth Congress of The African Association of Insect Scientist, Ouagadougou, 19-23 Juillet 1999.

LE GALL P. & SOUZA Y.R., 1995: Effets sur le manioc de la défoliation artificielle et naturelle par le Criquet Puant (Zonocerus variegatus L.). In Interactions Insectes Plantes. Actes des 5° journées du groupe « Interactions Insectes Plantes », Montpellier 26 et 27 octobre 1995. Ed. Calatayud P.A. & Vercambre B.. Collection Colloque CIRAD. Montpellier, France, p. 92-94.

LE GALL P. & SOUZA Y.R., 1995: Effets sur le manioc de la défoliation artificielle et naturelle par le Criquet Puant (Zonocerus variegatus L.). In Interactions Insectes Plantes. Actes des 5° journées du groupe « Interactions Insectes Plantes ». Montpellier 26 et 27 octobre 1995. Info Zoo(INRA), 12, 106-107.

BANI G & LE GALL P., 1995: Chromolaena odorata (L.) R & K au Congo. IIIrd International Workshop on Chromolaena odorata (L.) R & K. Abidjan.

FABRES G., BOHER B., BONATO O., CLATAYUD P.A., FARGETTE D., LE GALL P., LE RU B., SAVARY S., VERDIER V., 1994: Vers une gestion intégrée de la biocénose parasitaire du manioc en Afrique. C.R. Acad. Agric. Fr., 80, 8, 37-54.

PAULMIER I., LE GALL P. et GOYFFON M., 1989: Etude électrophorétique des activités glucosidasiques du tube digestif d’Insectes Orthoptères. Actes II Symp. Fr. Electrophorèse. Antibes 15 17 XII 1988 , p.12.

LE GALL P., RICHARD M. et GOYFFON M., 1983: Utilisation de l’électrophorèse des protéines dans l’études des acridiens. Communication au colloque « Electrophorèse et Taxonomie au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris en Mai 1983. Résumé dans « Polymorphisme », 8, p.18.

LE GALL P., 1983 : Répartition des acridiens sur le territoire de la réserve de Lamto (Côte d’Ivoire). Communication au colloque « Allocation et Partage des Ressources ». Ecole Normale Supérieure de Paris, Décembre 1983.

AUDIOVISUEL

Conseiller scientifique sur le film « La cendre et la Vie », réalisation Alain Devez. CNRS audiovisuel, 198.
Conseiller scientifique sur le film « Hubert le Coléoptères ou la biodiversité en mouvement » réalisation Hubert Bataille et Joseph Fumtim, Canal IRD production. Juin 2012.
Conseiller scientifique sur le film « Les cadets de la Science »
Conseiller scientifique sur le film « Wild Things » avec Dominic Monagham, Cream Production for Chanel 5.

ORGANISATION D’EVENEMENTS SCIENTIFIQUES

LE GALL P. & MBUNDA S.W., 2013. Restitution scientifique des projets de l’Agence nationale de la Recherche (France) IFORA « Iles Forestières Africaines » et C3A : « Et si la 6ème extinction avait déjà eu lieu ? Causes et Conséquences de la dernière grande « Crise » environnementale (3000 ans BP) sur les écosystèmes forestiers d’Afrique équatoriale atlantique. ». Oku Nord-Ouest Cameroun, 1-2 mars 2013.
Co-organisateur du colloque « La forêt d’Afrique centrale: Biodiversité, Présente et Passée. Quels enjeux pour le futur? », colloque joint (projet C3A), (PPR FTH) et (la Banque Africaine de Données Polliniques), Yaoundé, 20-22 octobre 2013
Vice-président du comité d’organisation de la 20ème Conférence de l’Association Africaine des Entomologistes du 27 au 31 octobre 2013, Yaoundé, Cameroun.
LE GALL P. & MARION-POLL F. 2014. L’entomophagie et les insectes comestibles: ressources traditionnelles et enjeux d’avenir. Séminaire IRD/LEGS/IDEEV CNRS Gif sur Yvette 7 mars 2014.

DIFFUSION DES CONNAISSANCES

60 articles de vulgarisation
60 communications scientifiques
29 communications Grand public

COMMISSIONS-COMITES

– Commission des spécialistes « Biologie des Organismes » Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. 2006-2008
– Comité de pilotage et Correspondant au Cameroun du Projet ANR C3A : 2010-2014
– Comité de pilotage et Correspondant au Cameroun du projet ANR Biodiversité : Iles FOrestières Africaines, 2007-2010.
– Comité scientifique du Programme Pluridisciplinaire de Recherche ‘Changements globaux, Biodiversité et Santé dans les zones forestières d’Afrique centrale’ IRD.
– Comité éditorial de la Faune de Madagascar. 2003-
– Comité de rédaction des Annales de la société entomologique de France. 2006-

MEMBRE DE SOCIÉTES SAVANTES
Membre de :
– la Société entomologique de France depuis 1975. Membre du Conseil d’administration et du Bureau
– de l’ACOREP-France depuis 1977
– Membre fondateur de la Société entomologique du Congo en 1992.
– de l’African Association of Insect Scientist depuis 1995
– à vie de la South African Society of Entomology depuis 1997
– de la Société Entomologique du Cameroun depuis 2008
– Président d’honneur de l’Association Living Forest Trust (Cameroun)

Cette entrée a été publiée le 9 décembre 2020, dans Non classé.

Honey bee ecology – Identifying early-warning indicators of colony collapse

Funded PhD student position: « Honey bee ecology – Identifying early-warning indicators of colony collapse »

Lab & supervision:

PhD supervisor: Fabrice Requier (http://www.egce.cnrs-gif.fr/?p=10937)

Co-supervisor: François Rebaudo (http://www.egce.cnrs-gif.fr/?p=798)

Lab: UMR Évolution Génome Comportement Écologie (EGCE), Université Paris-Saclay, CNRS, IRD ; Bat. 13, campus CNRS, 1 Avenue de la Terrasse ; 91190 Gif-sur-Yvette, France

Context: Over the past 20 years, the substantial and global decline of bees has been alarming as they provide critical pollination services (Goulson et al. 2015). In particular, the mortality of honey bee colonies (Apis mellifera) has attracted a lot of attention due to its important role for human well-being by producing honey, sustaining populations of wild plants and supporting production of major crops (Potts et al. 2016). Unfortunately, abnormal high mortality rates of honey bee colonies have been revealed in several regions of the world, including Europe where it can reach up to 25–50% every winter (Gray et al. 2019) leading to strong impacts on beekeeper economy and sustainability, and consequences for associated services. Routine monitoring of colonies is now a common practice of beekeepers to check for potential disorders, changes in productivity or to follow their performance in breeding apiaries. Such techniques are also used in research as monitoring to predict and anticipate disorders’ occurrence (Requier et al. 2017). Nevertheless, routine monitoring is only possible from spring to autumn since opening the hives when temperatures are cold put at risk the colony survival by failure in thermoregulation. Beehives are therefore considered as black boxes by beekeepers during winter, although the colony mortality mainly occurs during this critical period (Gray et al. 2019).

Objectives: This PhD project aims to develop and use information and telecommunication technologies (ICT, e.g. Barlow & O’Neill 2020) as automatic monitoring of honey bee colony dynamics in order to (1) understand mechanisms underlying winter mortality risk and to (2) identify early-warning indicators that could help beekeepers limiting colony losses and related economic deficits. The PhD student will carry out field experiments (combining traditional field observations with automated systems using low-cost sensors developed within the project to track bee colony dynamics in continue and in real time) in various sites distributed along a gradient in landscape complexity (agriculture, urban and semi-natural). Field data will be associated with mechanistic models (e.g. Henry et al. 2017) to assess the risk of colony mortality and to identify early-warning indicators. Hypotheses of landscape and carry-over effects will be particularly tested (Requier et al. 2017). The final goals are (i) to improve knowledge on honey bee ecology, (ii) to analyse the effect of environmental pressures on bee mortalities, and (iii) to derivate decision-support tools for beekeepers to sustain their professional activities. This PhD project is part of a European Era-Net ICT-AGRI-FOOD project that will cover for operational needs, field trips and materials, as well as participation in conferences. Within the framework of this project, close collaborations are planned with the University of Würzburg – Department of Animal Ecology and Tropical Biology (Germany) and the Hellenic Agricultural Organization « DEMETER » – Department of Apiculture (Greece). The PhD results will be promoted through publications in international peer-reviewed journals and through participation in conferences.

References:

Barlow, S.E., O’Neill, M.A. (2020) Technological advances in field studies of pollinator ecology and the future of e-ecology. Current Opinion in Insect Science 38:15–25. https://doi.org/10.1016/j.cois.2020.01.008

Goulson, D., Nicholls, E., Botías, C., Rotheray, E.L. (2015) Bee declines driven by combined Goulson, D., Nicholls, E., Botías, C., Rotheray, E.L. (2015) Bee declines driven by combined stress from parasites, pesticides, and lack of flowers. Science 347:1255957. https://doi.org/10.1126/science.1255957

Gray, A., Brodschneider, R., Adjlane, N., Ballis, A., Brusbardis, V., Charrière, J.D. et al. (2019) Loss rates of honey bee colonies during winter 2017/18 in 36 countries participating in the COLOSS survey, including effects of forage sources. Journal of Apicultural Research 58:479–485. https://doi.org/10.1080/00218839.2019.1615661

Henry, M., Becher, M.A., Osborne, J.L., Kennedy, P.J., Aupinel, P., Bretagnolle, V., […] Requier, F. (2017) Predictive systems models can help elucidate bee declines driven by multiple combined stressors. Apidologie 48:328–339. https://doi.org/10.1007/s13592-016-0476-0

Potts, S.G. et al. (2016) Safeguarding pollinators and their values to human well-being. Nature 540:220–229. https://doi.org/10.1038/nature20588

Requier, F., Odoux, J.F., Henry, M., Bretagnolle, V. (2017) The carry‐over effects of pollen shortage decrease the survival of honeybee colonies in farmlands. Journal of Applied Ecology 54:1161–1170. https://doi.org/10.1111/1365-2664.12836

Profile and skills requested:

– MSc in Ecology, Agroecology, Zoology or a related field

– Knowledge of evolutionary ecology and behavioral ecology

– Knowledge of pollinator ecology and / or beekeeping will be appreciated

– Strong interest in statistics, modelling and programming; proficiency with the R software (www.r-project.org) and/or the Python programming language (www.python.org)

– Motivation for field experimentation and the use of ICT

– Rigor, autonomy, and interpersonal skills

– English proficiency

– Writing skills

Conditions: A 3-year PhD contract starting in February 2021. Gross monthly remuneration according to public services positions in France of about 1760€. The doctoral student will integrate the UMR EGCE (www.egce.cnrs-gif.fr) and will be registered at the ABIES doctoral school (www.agroparistech.fr/abies).

Application procedures: Send your application in a single pdf file by email to fabrice.requier@egce.cnrs-gif.fr no later than November 31, 2020. Title your email “PhD student position 2021 – Honey bee ecology”. Your application must include (i) a letter stating your motivations for this project, (ii) a CV and (iii) the names (with e-mail addresses) of two referees. The interviews will take place at the beginning of December for a start of the contract in February 2021.

Cette entrée a été publiée le 27 octobre 2020, dans Non classé.

Ecologie des abeilles mellifères – Identifier des indicateurs précoces d’effondrement des colonies

Proposition de thèse financée : « Ecologie des abeilles mellifères – Identifier des indicateurs précoces d’effondrement des colonies »

Structure d’accueil:

Directeur de thèse : Fabrice Requier (http://www.egce.cnrs-gif.fr/?p=10937)

Co-encadrant : François Rebaudo (http://www.egce.cnrs-gif.fr/?p=798)

Site : UMR Évolution Génome Comportement Écologie (EGCE), Université Paris-Saclay, CNRS, IRD ; Bat. 13, campus CNRS, 1 Avenue de la Terrasse ; 91190 Gif-sur-Yvette, France

Contexte : Au cours des 20 dernières années, le déclin généralisé des abeilles a alarmé tant le service de pollinisation rendu par ces insectes est essentiel (Goulson et al. 2015). En particulier, la mortalité des colonies d’abeilles mellifères (Apis mellifera) a attiré beaucoup d’attention en raison des divers services associés tels que la production de miel, la pollinisation des plantes sauvages et des plantes cultivées entomophiles (Potts et al. 2016). Des taux de mortalité anormalement élevés ont été révélés dans plusieurs régions du monde, y compris en Europe, où ils peuvent atteindre 25 à 50% des cheptels apicoles chaque hiver (Gray et al. 2019). Ces taux de mortalité engendrent de fortes répercussions sur l’économie et la durabilité de l’apiculture, ainsi que sur les divers services associés. Pour faire face à ces mortalités, des systèmes de surveillance de routine des colonies d’abeilles ont été développés. Il s’agit désormais d’une pratique courante pour les apiculteurs afin d’observer d’éventuels troubles comportementaux, des changements de productivité ou pour suivre la performance des ruches. Ces techniques sont également utilisées dans la recherche afin de prédire et anticiper l’effondrement des colonies (Requier et al. 2017). Néanmoins, ces suivis de routine ne sont possibles que du printemps à l’automne car l’ouverture des ruches lorsque les températures sont froides met en péril la survie de la colonie par rupture de la thermorégulation. Les ruches sont donc considérées comme des boîtes noires par les apiculteurs en hiver, bien que la mortalité des colonies survienne principalement pendant cette période (Gray et al. 2019).

Objectifs : Ce projet de doctorat vise à développer et utiliser des information and telecommunication technologies (ICT, e.g. Barlow & O’Neill 2020) comme suivi automatique des colonies d’abeilles afin de (1) comprendre les mécanismes sous-jacents au risque de mortalité hivernale et (2) identifier des indicateurs précoce qui pourraient aider les apiculteurs à limiter les pertes de colonies et les déficits économiques associés. Le/la doctorant(e) réalisera des expériences de terrain (combinant des observations traditionnelles avec des systèmes automatisés de capteurs low-cost qui seront développés dans le cadre du projet pour suivre les colonies d’abeilles en continu et en temps réel) dans divers sites répartis le long d’un gradient de complexité du paysage (agriculture, milieux urbains, milieux semi-naturels). Les données seront associées à des modèles mécanistiques (e.g. Henry et al. 2017) pour évaluer le risque de mortalité des colonies et pour identifier des indicateurs précoces. Des hypothèses d’effets paysagers et de carry-over effects seront particulièrement testées (Requier et al. 2017). Les objectifs finaux seront (i) d’améliorer les connaissances sur l’écologie des abeilles mellifères, (ii) d’analyser les effets des variables environnementales sur la mortalité des abeilles, et (iii) de dériver des outils d’aide à la décision pour les apiculteurs afin de soutenir leurs activités professionnelles. Cette thèse s’insère dans le cadre d’un projet européen Era-Net ICT-AGRI-FOOD couvrant les besoins de fonctionnement, les missions de terrain ainsi que la participation à des congrès. Dans le cadre de ce projet, des collaborations étroites sont prévues avec l’University of Würzburg – Department of Animal Ecology and Tropical Biology (Allemagne) et l’Hellenic Agricultural Organization « DEMETER » – Department of Apiculture (Grèce). La valorisation des résultats se fera par des publications dans des revues internationales à comité de relecture et par la participation à des conférences.

Références

Barlow, S.E., O’Neill, M.A. (2020) Technological advances in field studies of pollinator ecology and the future of e-ecology. Current Opinion in Insect Science 38:15–25. https://doi.org/10.1016/j.cois.2020.01.008

Goulson, D., Nicholls, E., Botías, C., Rotheray, E.L. (2015) Bee declines driven by combined stress from parasites, pesticides, and lack of flowers. Science 347:1255957. https://doi.org/10.1126/science.1255957

Gray, A., Brodschneider, R., Adjlane, N., Ballis, A., Brusbardis, V., Charrière, J.D. et al. (2019) Loss rates of honey bee colonies during winter 2017/18 in 36 countries participating in the COLOSS survey, including effects of forage sources. Journal of Apicultural Research 58:479–485. https://doi.org/10.1080/00218839.2019.1615661

Henry, M., Becher, M.A., Osborne, J.L., Kennedy, P.J., Aupinel, P., Bretagnolle, V., […] Requier, F. (2017) Predictive systems models can help elucidate bee declines driven by multiple combined stressors. Apidologie 48:328–339. https://doi.org/10.1007/s13592-016-0476-0

Potts, S.G. et al. (2016) Safeguarding pollinators and their values to human well-being. Nature 540:220–229. https://doi.org/10.1038/nature20588

Requier, F., Odoux, J.F., Henry, M., Bretagnolle, V. (2017) The carry‐over effects of pollen shortage decrease the survival of honeybee colonies in farmlands. Journal of Applied Ecology 54:1161–1170. https://doi.org/10.1111/1365-2664.12836

Profil et compétences recherchées :

– Master ou équivalent en écologie, agro-écologie ou en sciences du vivant

– Connaissances en écologie évolutive et en écologie comportementale

– Connaissances en écologie des pollinisateurs et/ou en apiculture seront appréciées

– Intérêt prononcé pour les statistiques, la modélisation et la programmation ; maîtrise du logiciel R (www.r-project.org) et/ou python (www.python.org)

– Goût pour l’expérimentation de terrain et l’usage de technologie

– Rigueur, autonomie, sens relationnel

– Maitrise de l’anglais

– Capacités rédactionnelles

Conditions : Contrat doctoral de travail d’une durée de 3 ans débutant en février 2021. Rémunération mensuelle brute selon grille en vigueur, soit environ 1760€. Le/la doctorant(e) intégrera l’UMR EGCE (www.egce.cnrs-gif.fr) et sera inscrit à l’école doctorale ABIES (www.agroparistech.fr/abies).

Modalités de candidature : Envoyer votre candidature dans un fichier pdf unique par email à fabrice.requier@egce.cnrs-gif.fr au plus tard le 31 novembre 2020. Intituler votre email « Candidature thèse 2021 – Ecologie des abeilles mellifères ». Votre candidature doit inclure (i) une lettre faisant état de vos motivations pour ce projet, (ii) un CV et (iii) les noms (avec adresses e-mail) de deux référents. Les entretiens auront lieu début décembre pour un début de contrat en février 2021.

Cette entrée a été publiée le 27 octobre 2020, dans Non classé.

Modification du programme JIDEEV

Dans les présentations des doctorants

Siddarth Tomar : Coupling experimental evolution and models to better understand transposable element amplification dynamics after horizontal transfer.

Intervention à la place de Thomas Bacchetta qui ne peut pas présenter son topo.

Nicolas Pollet sera le modérateur de la session.

Cette entrée a été publiée le 15 janvier 2020, dans Non classé.